Transfert In Utéro

C'est le transfert d'une maman vers une autre maternité dont le niveau de soins est adapté à son état de santé ou à celui de son bébé.

Qui décide d'un Transfert In Utero ?

Le transfert est décidé par l'équipe médicale qui vous expliquera le choix de l'établissement qui va vous accueillir et les raisons du transfert.

 

Y a t-il des contre-indications à un transfert in utero ?

Il existe des contre-indications aux transferts in utero, par exemple lorsque l'accouchement est immiment et risque de survenir dans l'ambulance, ou encore si la surveillance de l'enfant impose une naissance immédiate. Dans ces cas, l'enfant pourra être transféré aprés la naissance dans des conditions adéquates et maman pourra rejoindre bébé, en fonction des lits disponibles dans la structure d'accueil, secondairement.

 

Où allez-vous être transférée ?

L'équipe médicale qui suit votre grossesse va organiser le transfert.

Plusieurs situations sont possibles, cette équipe contacte :

- soit directement le service d'obstétrique et de néonatalogie référent,

- soit directement le centre 15 (SAMU) qui grâce au médecin régulateur va gérer cet appel et déclencher les moyens appropriés.

 

Comment allez-vous être transférée ?

Selon la pathologie, le transfert peut être programmé ou réalisé dans un contexte d'urgence. Le recours au transport par une ambulance (médicalisée ou non) ou le SAMU peut être nécessaire.

 

Dans quel établissement et dans quel service allez-vous être transférée ?

Depuis les décrets du 9 octobre 1998, les maternités sont classées en trois types en fonction du niveau de soins proposé aux nouveau-nés.

 

Le Niveau 1 dispose d'une unité d'obstétrique.
Prise en charge des grossesses normales. Présence pédiatrique permettant l'examen du nouveau-né et la prise en charge auprès de la mère d'un certain nombre de situations fréquentes et sans gravité.

 

Le Niveau 2 dispose d'une unité d'obstétrique et d'une unité de néonatalogie .
Prise en charge des grossesses à risque modéré et des nouveau-nés nécessitant une surveillance particulière, mais pas de soins en réanimation.

 

Une classification supplémentaire existe pour le Niveau 2 :

 

Le Niveau 2a dispose d'une unité d'obstétrique et d'une unité de néonatalogie .
Prise en charge dans une unité de néonatologie des nouveau-nés pouvant présenter des pathologies d'intensité modérée.

Le Niveau 2b dispose d'une unité d'obstétrique et d'une unité de néonatalogie. Elle dispose en plus des lits de néonatologie, des lits de soins intensifs permettant une surveillance plus rapprochée et la prise en charge de pathologies plus lourdes.

 

Le Niveau 3 dispose d'une unité d'obstétrique, d'une unité de néonatalogie et d'une unité de réanimation néonatale.
Prise en charge des grossesses à haut risque et des nouveau-nés présentant des détresses graves.

 

Il est ainsi proposé que dans le Territoire de Santé du Hainaut, autour de la maternité de niveau 3, les gens puissent collaborer ensemble. Les professionnels de santé des niveaux 1, 2 et 3 forment le réseau et vous accompagnent pour que naissance rime avec sérénité.

 

Pouvez-vous être retransféréE si vous n'avez pas accouché ?

Après un séjour dans le service d'obstétrique et lorsque la situation aigue est passée, le retour à domicile ou dans la maternité de départ est possible.

Chaque fois que cela est possible, vous serez réorientée vers la maternité et le médecin qui vous prenaient en charge initialement. Il peut arriver que plusieurs transferts consécutifs soient réalisés en fonction de l'aggravation comme de l'amélioration de votre état de santé, mais ces situations restent rares. 

 

Sachez enfin que la maternité que vous avez choisi pour accoucher peut manquer de place pour vous accueillir, dans ce cas il vous sera alors proposé un transfert vers un autre établissement.