Les rythmes de bébé

Le rythme des bébé : de quoi parle-t-on ?

 

 

Au cours des premiers mois, le rythme du bébé passe de l’anarchie totale à une régularité qui sera d’autant plus facile à trouver que son environnement extérieur y contribuera. Chaque bébé ayant son propre rythme, il ne s’agit pas d’établir une grille de normalité, mais de déterminer le rythme le plus couramment observé en termes de sommeil, d’éveil et de repas.

 


 

A quoi ressemble le sommeil du bébé ?

 

 

Au début, le sommeil du nouveau-né diffère beaucoup de celui d’un adulte, ou même de celui d’un bébé plus grand puisqu’il se cale sur 25 heures (rythme spontané de l’espèce humaine) et non sur 24 (rythme solaire qui s’installe plus tard). Son rythme se décale donc d’environ une heure chaque jour.


Non seulement un nouveau-né dort environ 16 heures sur 24, mais son sommeil est aussi morcelé : en périodes dites “ultradiennes” de trois à quatre heures maximum, aussi bien le jour que la nuit.


A la fin du premier mois, l’exposition à l’alternance jour/nuit hors du ventre maternel fait organise progressivement son alternance veille/sommeil ; ce qui lui permet de dormir plus longtemps la nuit : environ 5 à 6 heures d’affilées à 2 mois et 8 à 9 heures à 3 mois.
Le sommeil, qui était surtout agité les premières semaines (50% du temps passé à dormir), devient plus calme et plus lent (27% du temps passé à dormir à 3 mois).


A partir de 6 mois, le bébé dort encore environ 14 à 15 heures par jour, avec trois ou quatre siestes dans la journée. Progressivement, il n’en fait plus que deux à 12 mois et une seule plus longue l’après-midi vers 18 mois.

 


 

A quoi ressemblent les périodes d’éveil du bébé ?

 

 

Entre 4 semaines et 4 mois, les phases de sommeil sont entrecoupées de phases d’éveil calme, actif ou agité. Le bébé observe, gazouille, joue ou pleure. On remarque souvent une certaine agitation entre 17 heures et 22 heures. Malgré plusieurs études, on ne peut expliquer la raison de cette agitation attribuée le plus souvent à des coliques, la peur de la nuit, le relâchement de la pression de la journée, etc

 

A quel âge un bébé fait-il ses nuits ?

 

 

On dit qu’un bébé « fait ses nuits » quand il dort plus de 6 heures d’affilée… la nuit ! Si on le laisse faire, un bébé fait naturellement ses nuits vers 4 mois, âge auquel il devient plus dépendant de son environnement et donc capable de se synchroniser aux rythmes imposés par l’extérieur : balades, nounou, repas, jeux, etc. Mais cet âge est une moyenne ; nombreux sont les bébés qui se réveillent encore la nuit passé 12 mois. Si vous êtres inquiet, parlez-en avec votre médecin.

 


 

Peut-on aider un bébé à se caler sur le rythme familial ?

 

 

Oui et non. Avant 4 mois, le bébé obéit à un rythme circadien (ou endogène), c’est-à-dire régulé par son horloge interne. Il est donc inutile d’essayer de maîtriser son sommeil en refusant de le nourrir la nuit ou en essayant de repousser l’heure de son dernier biberon.


De même, oubliez les céréales destinées à le gaver avant de le coucher : non seulement cet apport supplémentaire est totalement inefficace sur son rythme de sommeil, mais il est néfaste pour sa santé (risque accrû d’obésité). Le bébé doit pouvoir manger à son rythme, la quantité dont il a besoin au moment où il en a besoin.


En revanche, dès 4 mois, un rythme régulier, sans réveils intempestifs ni horaires perturbés, et des repas à heures fixes auront toutes les chances de l’aider à trouver son rythme et à se caler sur les habitudes de ses parents.

 

Source : santepratique.fr