Biopsie de Trophoblaste

la biopsie du trophoblaste est l'un des examens de dépistage prénatal, permettant de savoir précocément si le foetus est porteur d'une maladie ou anomalie génétique.

 

Votre médecin vous a proposé la réalisation d'une biopsie de trophoblaste. Ce document a pour but de renforcer les informations qui vous ont été apportées oralement par le médecin afin de vous expliquer les principes, les avantages et les inconvénients potentiels de cet acte dans votre cas.
 

QU'EST-CE QU'UNE BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ?

 Il s'agit du prélèvement d'un très petit fragment du tissu qui entoure la poche amniotique et le fœtus : le trophoblaste (voir schéma). Ce tissu va devenir le placenta au cours du premiBiopsie de Trophoblaste Biopsie de Trophoblaste  er trimestre de la grossesse.
L'examen est habituellement effectué entre 11 et 13 semaines d'aménorrhée (2 mois - 2 mois et demi). Dans certains cas particuliers, il peut être effectué à d'autres termes.
Cet examen peut être réalisé pour l'étude des chromosomes de l'enfant (caryotype), pour la recherche d'un gène, ou encore d'une anomalie biologique.
Cet examen vous a été proposé pour un motif qui vous a été exposé par votre médecin. Vous êtes libre de l'accepter ou de le refuser.
 

IMPÉRATIFS RÉGLEMENTAIRES PRÉALABLES

La réalisation de cet examen est régie par des dispositions légales (article L 2131.1 du Code de la Santé Publique) qui préconisent qu'une information vous soit apportée sur :
— la pathologie pour laquelle l'examen est réalisé ;
— les explorations envisagées pour détecter celle-ci ;
— les contraintes et conséquences des actes effectués.
Après avoir posé toutes les questions que vous souhaitez, il vous sera demandé de signer une fiche de consentement (imposée par la Loi) qui sera indispensable pour pouvoir transmettre les prélèvements au laboratoire.
 

COMMENT SE DÉROULE LE PRÉLÈVEMENT ?

Une échographie réalisée avant le prélèvement permet de déterminer la technique la mieux adaptée à votre cas. Le prélèvement peut être réalisé :
- Soit par une ponction à l’aide d’une aiguille fine à travers le ventre de la mère (schéma ci-dessous). Une anesthésie locale est alors parfois nécessaire. Le prélèvement est réalisé stérilement sous contrôle de l’échographie par simple aspiration ou à l’aide d’une minuscule pince passée à l’intérieur de l’aiguille.
- Soit à travers le col de l’utérus comme lors d’un examen gynécologique
La ponction elle-même n'est généralement pas plus douloureuse qu'une prise de sang.
 

QUE SE PASSE-T-IL APRÈS UNE BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ?

Vous pourrez rentrer chez vous rapidement après la biopsie de trophoblaste. Il est souhaitable de rester au repos le jour même de l'examen mais il n'est pas nécessaire de rester alitée.
 

Y A-T-IL DES RISQUES OU INCONVÉNIENTS ?

La réalisation d'une biopsie de trophoblaste, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de fausse couche de 1 à 2 %. Ce risque de fausse couche est maximum dans les 8 à 10 jours suivant la biopsie. Elle peut se manifester par des douleurs, des saignements ou un écoulement de liquide. La survenue de l'un de ces signes doit vous faire consulter rapidement votre médecin. Parfois, cette complication ne s’accompagne d’aucune manifestation particulière.
Dans certains cas, les conditions techniques ou la localisation du trophoblaste ne sont pas favorables à la réalisation d'une biopsie de trophoblaste, et il peut être nécessaire de surseoir à la réalisation de la biopsie et de reporter l'examen de 8 à 10 jours ou encore programmer une amniocentèse quelques semaines plus tard pour ne pas augmenter le risque de complications.
Très rarement, le prélèvement peut échouer et nécessiter alors une nouvelle ponction ou de prévoir une amniocentèse.
Exceptionnellement, des infections graves chez la mère ont été rapportées.
Certains risques peuvent être favorisés par votre état, vos antécédents ou par un traitement pris avant l'opération. Il est impératif d'informer le médecin de vos antécédents (personnels et familiaux) et de l'ensemble des traitements et médicaments que vous prenez.
 

EN PRATIQUE

Le jour la biopsie de trophoblaste : Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour le prélèvement. Il est important que vous apportiez votre carte de groupe sanguin. En cas de groupe rhésus négatif, il sera nécessaire de vous faire une injection pour éviter une incompatibilité sanguine avec votre enfant (Certains centres demandent également de disposer des sérologies du virus VIH et de l'hépatite).
Après la biopsie de trophoblaste : Dans les heures ou jours qui suivent le prélèvement, il est nécessaire de consulter d'urgence en cas de pertes de sang ou de liquide. Les résultats des examens seront communiqués par le laboratoire à votre médecin qui vous contactera. Pour un caryotype, les résultats sont obtenus en quelques jours. Pour les autres types d'examens, les délais sont très variables selon le type de l'anomalie recherchée.
 

Source principale : CNGOF (Fiche Patiente)